Accueil

Bonjour à tous,

 

Depuis sa création, l’ADAC a travaillé sur de nombreux projets destinés à vivifier l’économie des pays d’Afrique francophone en fédérant des compétences internationales permettant le développement endogène des pays concernés à travers l’économie de proximité, la création d’entreprises, d’emplois et de richesses partout où cela est possible.

Il y a eu des déceptions, des échecs et nous devons bien avouer que notre action se fait dans une quasi-totale indifférence de la part des institutionnels français. Nous sommes  dans l’action constructive et non dans la création d’évènements et de colloques récurrents,  sur l’Afrique et son développement. Beaucoup de fonds sont captés par des cabinets ou des organisations qui parlent beaucoup, mais agissent peu. C’est l’entre-soi, l’autosatisfaction, la méconnaissance du terrain et des réalités africaines, qui dominent malheureusement la majorité des actions menées en Afrique depuis la France. Il semblerait que le nouveau Président de la République française en ait décidé autrement …Donnons-lui crédit sur cette volonté nouvelle et soyons prêts, sur le terrain, pour accompagner et participer à cette nouvelle politique que nous appelons de tous nos vœux…Là aussi, il y a du « ménage » à faire…

Il est temps pour nous de faire le point sur certains dossiers phares auxquels l’ADAC participe.

République du Congo :

  • Collaboration avec le Ministère de l’artisanat, des PME et de l’économie informelle sur la promotion et la collaboration des PME entre le Congo et la France (à travers la CPME).
  • Projets englobant la construction d’une usine de fabrication de matériaux de construction à « les SARA » dans le Niari, l’exploitation de plusieurs carrières d’argile et de sable, la mise en place d’une société de promotion de logements construits avec les dits matériaux. A terme ce projet, s’appuyant sur des compétences locales et internationales, développant une économie de proximité et une économie circulaire par la création de nombreux emplois, devrait se dupliquer sur plusieurs pays d’Afrique francophone.

Les sociétés sur secteur sont : MAYOMB’ Industrie (SCOOP) et EcoBATIS .

  • L’aide au développement du GIE « Chaine de Valeur » produits maraîchers ; là encore nous utilisons le même principe : compétences locales et internationales, optimisation du projet sur 50 ha et développement pour la transformation des produits et leur commercialisation. Nous restons dans la même logique de développement endogène, d’économie de proximité et de développement circulaire des richesses. 
  • Avec un des membres de l’ADAC, restructuration d’un ensemble scolaire privé à Pointe Noire.(l’éducation et la formation étant une de nos priorités)
  • Construction d’un immeuble R+5 (locatif) à Pointe Noire
  • Plusieurs projets agroalimentaires à travers la République du Congo en privilégiant toujours le développement local et y adjoignant des compétences internationales.
  • Enfin, la relance de tout un programme sur le « handicap» en travaillant sur les acquis de « l’Association Nationale des Aveugles du Congo et l’Association Mission internationale DIMPA-IESRM de Laurent Coddy. Dans le programme : l’ouverture d’une école, l’ouverture de plusieurs centres de formation pour l’inclusion des handicapés dans la vie courante, autant que cela est possible, la création de centres artisanaux pour le développement d’une économie autour de la problématique du handicap.

Cameroun :

  • Travaux d’études sur plusieurs projets agro-alimentaires
  • Participation à la naissance de la ville nouvelle de « Dibamba Beach » projet d’initiative privée. Promoteur Paul Njanjo.

Côte d’Ivoire :

  • Projets de promotions immobilières à proximité d’Abidjan
  • Projets de développement rural et agro-alimentaire sur un domaine de 41 ha à 4 h d’Abidjan.
  • Projets de construction et d’exploitation d’une unité dans le domaine du numérique. Promoteur société Kanvoo.

RDC :

  • Projets agro-alimentaires dans le Bandoundou
  • Projet forestier dans le sud-est du pays.

République de Guinée :

  • Projets agro-alimentaires dans le nord du pays vers la frontière sénégalaise.
  • Projets de reprises industrielles au niveau de PME.

Togo :

  • Développement d’un projet de centre commercial à SOKODE .
  • Projets agro-alimentaires et projets d’infrastructures sociales.

Nota : Quand nous parlons de projets , il s’agit de dossiers ciblés et déjà à l’étude ou de dossiers en phase d’organisation pour la réalisation.

Nous étudions également des possibilités dans plusieurs autres pays d’Afrique francophone. L’évolution dépend de la volonté et de la fiabilité de nos interlocuteurs et de la possibilité de pouvoir développer notre action en lien avec les Autorités du pays.

Nous travaillons aussi actuellement sur : le Mali, le Sénégal, le Benin, la Centrafrique, le Tchad.

                                                                                                          Didier Renaud

                                                                                                          Président de l’ADAC

20170531_093546_1496513264229_resized

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Président de l’ADAC

DIDIER RENAUD